Une petite ville destinée aux enfants

Herzog & de Meuron réalisent le nouvel hôpital universitaire de pédiatrie de Zurich.

Conçu comme une petite ville destinée aux enfants, il est entièrement axé sur la création d’un environnement spatial attrayant destiné à accueillir les petits patients, basé sur une matérialisation sophistiquée et une échelle raffinée. Le choix s’est porté sur des plaques Eternit (Suisse) SA en fibres-ciment fabriquées à la demande.


La conception

A l'écart de l'usine hospitalière: le centre de thérapie de l'hôpital universitaire de pédiatrie de Zurich avec accès au jardin dans le sud-ouest.
En 2012, il devint public que Herzog & de Meuron étaient chargés de la réalisation du nouvel hôpital pédiatrique de Zurich. Le premier bâtiment zurichois des vedettes internationales de Bâle n’incarne pas seulement, avec ses 200 lits, le plus important hôpital pour enfants de Suisse; il démontre également de manière exemplaire l’importance de la conception architectonique dans le domaine de la santé. Le concept global d’une petite ville destinée aux enfants implantée sur un seul site se fonde sur l’idée qu’un environnement spatial attrayant, accompagné d’une matérialisation sophistiquée, incarne un facteur décisif pour le processus de guérison. C’est encore plus le cas lorsqu’il s’agit de patients très jeunes.


Changement de site

Le centre hospitalier pédiatrique traditionnel subventionné par la fondation caritative privée Eleonore est situé à Zurich-Hottingen, où il a été mis en exploitation en 1874 avec 30 lits. À ce jour, l’établissement a sans cesse été transformé et agrandi, les bâtiments réalisés par Rudolf Otto Salvisberg dans les années 1930, ainsi que les nouvelles constructions conçues par Peter Steiger en 1968 présentant un intérêt particulier sur le plan architectonique. Dans la mesure où le quartier de Hottingen s’est entre-temps fortement densifié et ne permet plus les extensions nécessaires, la décision fut prise de réaliser un bâtiment nouveau dans un autre lieu, la zone des cliniques Lengg, en limite sud-ouest de la ville, en face de la clinique psychiatrique. Un échange de terrains avec le canton permit cette «solution globale»: les terrains actuels de l’hôpital pédiatrique hébergeront dorénavant le centre de dentisterie.


Une approche globale et respectueuse de l’enfant

La cour d'accueil se présente comme une oasis inondée de lumière avec un espace vert.

Le programme du nouvel hôpital pédiatrique se répartit sur deux sites. Dans la zone nord se dresse un bâtiment circulaire de sept niveaux destiné à héberger les laboratoires, ainsi que les locaux d’enseignement et de recherche, tandis que la zone sud accueille l’hôpital proprement dit réservé aux soins aigus. Ce dernier est relativement étalé et se limite à trois niveaux, les façades longitudinales étant traitées en retrait. Par-delà la Lenggstrasse se crée ainsi une sorte d’esplanade commune face au Burghölzli, tandis que le bâtiment s’ouvre au sud sur le jardin de l’hôpital.

En toute connaissance de cause, les architectes ont recherché et réussi à créer une alternative aux «hôpitaux hors d’échelle» des années 1970, fondés sur une logique purement rationnelle. Le respect de la nature, de l’économie et d’une démarche fonctionnelle constituent dans la réalisation d’un établissement hospitalier des critères déterminants, même si le jury du concours relève de manière explicite dans son rapport de 2012 les qualités esthétiques et la prise en compte des besoins des enfants dans le projet de Herzog & de Meuron. Ces architectes qui jouissent d’une grande renommée ont pu s’inspirer de leur projet de la clinique Rehab à Bâle (1998-2002) qui fit, à juste titre, l’objet de nombreux éloges.
Une succession de cours circulaires et rectangulaires articule l’intérieur du volume. Ces dernières sont reliées par un axe de liaison qui traverse tout le bâtiment dans le sens de la longueur. Les architectes le comparent volontiers à la Niederdorfstrasse, qui traverse toute la vieille ville de Zurich, avec sa succession de places et de placettes qui constituent autant de respirations spatiales. Les salles d’opération, les unités de soins intensifs et les salles réservées aux traitements, ainsi que la réception et le restaurant sont situés au rez-de-chaussée, d’autres secteurs de la polyclinique, les laboratoires et les bureaux étant situés au premier étage. Les chambres des patients, avec un ou deux lits, sont logées au second étage. Toutes conçues comme une maisonnette dotée chacune de sa propre toiture, elles sont orientées sur l’extérieur et sont implantées de manière circulaire à la périphérie du volume.
La zone d'accueil du nouvel hôpital universitaire de pédiatrie de Zurich devient une zone intermédiaire conviviale en raison de sa relation avec l'extérieur.


Matérialisation et échelle

La combinaison des deux matériaux naturels que sont le bois et l'Eternit crée des contrastes attrayants et une échelle qui donne au bâtiment un caractère léger et convivial.
Dès leurs premières esquisses, les architectes ont misé sur le bois, considéré comme un élément déterminant au niveau de l’ambiance recherchée pour le bâtiment hospitalier. Dans le cadre de la mise au point du projet, ils y ont ajouté un nouveau matériau sous forme de plaques en fibres-ciment de la firme Eternit (Suisse) SA – aussi bien en ce qui concerne les façades des chambres de patients que les cours et une partie de l’aménagement intérieur. La structure minérale et naturelle du fibres-ciment, qui s’harmonise bien avec le bois et le béton, sa robustesse, mais également sa grande flexibilité au niveau de la structure de surface et de la teinte ont constitué des facteurs déterminants pour le choix du matériau.
Au printemps 2016, se souvient Stephan Lüthi, responsable des ventes chez Eternit, eut lieu une première rencontre dans les bureaux de Herzog & de Meuron. Le dialogue fut d’une grande intensité. Au cours d’une trentaine de réunions de travail, il fut possible de développer une solution spécifique destinée à l’hôpital pédiatrique.

Les architectes souhaitaient un traitement de surface des plaques le plus clair possible, de manière à garantir une réflexion maximale de la lumière dans les cours intérieures. Un défi tout particulier fut posé par le traitement de la structure de surface, qui nécessita l’élaboration de six variantes différentes. À chaque fois, il fallut réaliser des matrices en polyéthylène spécifiques, destinées à être fixées sur les rouleaux extrudant les plaques en fibres-ciment. En fin de compte, il fut décidé de recourir à un profil ondulé vertical accentué, avec un intervalle de 5 et une profondeur de 1,5 millimètre. Au total, 8000 mètres carrés de plaques de fibres-ciment produits par Eternit ont été mis en œuvre dans le cadre du nouvel hôpital pour enfants.
L'installation des panneaux de façade devrait commencer au quatrième trimestre 2020.



  • Objet:
    Nouveau bâtimentde l'hôpital pour enfants de Zurich
  • Temps de construction
    2018 -2022
  • Propriétaire
    Eleonorenstiftung Zurich
  • Architecte
    Herzog & de Meuron, Bâle
  • Matériel d’ Eternit
    Largo Carat, avec revêtement spécial
  • Télécharcher PDF
    Download PDF Document du Bâtiment


Vous souhaitez savoir comment il se poursuit?


Nous vous informerons par e-mail des mises à jour pour les prochaines phases de construction et vous enverrons la documentation complète une fois celle-ci terminée.

DEMANDER DES MISES À JOUR

En savoir plus sur l'architecture et la construction?


Recevez gratuitement notre revue ARCH qui donne un aperçu de l'architecture unique avec le fibrociment Eternit.

S'ABONNER AU MAGAZINE ARCH